- Maladies :

la Brûlure des dards (Didymella applanata) Terrain favorisant

Un temps humide ; une terre à forte teneur en azote et un massif dense.

les viroses (mosaïques transmises par le Grand Puceron du framboisier, 

Amphorophora rubi provoquent parfois, selon les variétés, des dommages sérieux dans les plantations.

Peu avant la récolte, on peut redouter les dégâts causés par la Pourriture grise des fruits (Botrytis cinerea), qui se développe en 2 jours à partir de la maturation des fruits.
.
- Principaux ravageurs européens : les plus importants sont

le Ver des framboises (Byturus urbanus) dont les larves logent dans les fruits,

le Puceron vert du framboisier, Aphis idaei 

le Tétranyque tisserand (Tetranychus urticae), sur feuilles.
On peut aussi citer la 

Cécidomyie de l'écorce du framboisier (Resseliella theobaldi),

la Cécidomyie des galles du framboisier, Lasioptera rubi (Heeger), Dip., Cecidomyiidae et

le Phytopte du framboisier, Phyllocoptes gracilis 
Des Nématodes, des Cicadelles et des Pucerons propagent certaines maladies.

https://plantvillage.psu.edu/topics/raspberry/infos
http://scholar.google.fr/scholar_url?url=https
://corpus.ulaval.ca/jspui/bitstream/20.500.11794/23079/1/28631.pdf&hl=fr&sa=X&scisig=AAGBfm2Ov8XG01j-zGmGZQ1hXfGn6_VHJQ&nossl=1&oi=scholarr

De plus, une augmentation de l'espacement entre
les tiges se traduit par une augmentation significative du calibre des fruits, du poids
vendable/tige et du nombre de fruits/tige. C

Les framboisiers possèdent un système
racinaire vivace. Des drageons, généralement épineux, sont émis annuellement à partir de
bourgeons situés soit sur les racines, soit à la base de tiges déjà existantes ou encore, sur les
portions de tiges situées sous le niveau du sol.

Le treillis, en agriculture, réfère à une structure permettant de supporter et d'orienter les
plantes afin d'optimiser la qualité et le rendement de la culture (Chalmers et coll., 1978;
Van den Ende et Chalmers, 1982). Le palissage des plantes sur trellis permet aussi
d'augmenter l'efficacité de la photosynthèse en optimisant la surface foliaire exposée aux
rayonnements solaires et, par conséquent, d'augmenter le rendement
Le palissage en culture de framboisiers conventionnels est bien documenté. En plus de
restreindre le mouvement des tiges et ainsi diminuer les risques de blessures, le palissage
facilite la récolte et par le fait même accroît la vitesse de la cueillette (Oydvin, 1986). En
maintenant les tiges droites, le palissage favorise l'augmentation du rendement des
framboisiers conventionnels (Dale, 1989). En culture commerciale des framboisiers
conventionnels et remontants, le support actuellement utilisé est un treillis permettant de
maintenir les tiges fructifères sur une haie simple (méthode entre deux fils fixes).
Cependant, il existe d'autres méthodes de palissage permettant d'obtenir des gains
intéressants de rendement.

Dans notre cas, les résultats de 2007 et 2008 montrent que le rendement
par tige augmente de manière significative lorsque la densité au mètre linéaire diminue. En
effet, en augmentant le nombre de tiges au mètre linéaire, le nombre de fruits par tige est
significativement plus faible. Le calibre des fruits est également plus petit.



n’aime pas : la mûre, la myrtille.
Un mulch d’aiguilles de conifères lui est favorable. Le souci évite la maladie du dessèchement des rameaux. La rue éloigne les pucerons.

Il ne faut jamais oublier l'adage qui précise qu'il vaut toujours mieux prévenir que guérir.  Des bonnes conditions de culture et une bonne prévention évitent  bien souvent des attaques virulentes. 

Un autre principe à avoir en tête est qu'il faut toujours  désinfecter le matériel de jardinage en cas de soins sur des plantes atteintes pour ne pas contaminer les autres

MALADIES
La Brûlure des dards (Didymella applanata)
Les viroses (mosaïques transmises par le Grand Puceron du framboisier, Amphorophora rubi provoquent parfois, selon les variétés, des dommages sérieux dans les plantations. La période la plus à craindre est le printemps et l'été.
Peu avant la récolte, on peut redouter les dégâts causés par la Pourriture grise des fruits (Botrytis cinerea), qui se développe en 2 jours à partir de la maturation des fruits.
.

La pourriture grise ou Botrytis cinerea est un champignon actif, au printemps et en été vous devez enlever les fruits atteints avant d’y pulvériser une décoction de prêle. Après la récolte, il faudra couper l’ensemble des tiges ayant donné des fruits. 
Les brûlures de dards ou Dydimella, vous devez rabattre les tiges malades et traiter avec de la bouillie bordelaise. 
Les vers des framboises, leur traitement est un peu plus compliqué, mais vous pouvez obtenir un résultat, en traitant plantes avec un insecticide biologique à base de pyrèthre. Cette opération permettra de stopper la ponte des insectes adultes et surtout de limiter leur nombre.
L'oïdium

L
Virus
RAVAGEURS
Principaux ravageurs

Ver des framboises (Byturus urbanus) dont les larves logent dans les fruits, Les plus importants sont le ver des framboises (Byturus tomentosus, Coleoptera Byturidae) dont les larves logent dans les fruits,
le Puceron vert du framboisier, Aphis idaei 

 le Tétranyque tisserand (Tetranychus urticae), sur feuilles.
la Cécidomyie de l'écorce du framboisier (Resseliella theobaldi),
la Cécidomyie des galles du framboisier, Lasioptera rubi (Heeger), Dip., Cecidomyiidae et le

Phytopte du framboisier, Phyllocoptes gracilis (Nalepa), Ac. Eriophyidae.
Des Nématodes, des Cicadelles et des Pucerons propagent certaines maladies.Agrile du framboisier, Anneleur du framboisier Byture des framboisesNitiduleOiseauxRhizophage du framboisierTétranyque à deux points 

- Maladies :

la Brûlure des dards (Didymella applanata) Terrain favorisant

les viroses (mosaïques transmises par le Grand Puceron du framboisier, 

Amphorophora rubi provoquent parfois, selon les variétés, des dommages sérieux dans les plantations.

Peu avant la récolte, on peut redouter les dégâts causés par la Pourriture grise des fruits (Botrytis cinerea), qui se développe en 2 jours à partir de la maturation des fruits.
.
- Principaux ravageurs : les plus importants sont

le Ver des framboises (Byturus urbanus) dont les larves logent dans les fruits,

le Puceron vert du framboisier, Aphis idaei 

le Tétranyque tisserand (Tetranychus urticae), sur feuilles.

Cécidomyie de l'écorce du framboisier (Resseliella theobaldi),

la Cécidomyie des galles du framboisier, Lasioptera rubi (Heeger), Dip., Cecidomyiidae et

le Phytopte du framboisier, Phyllocoptes gracilis 

Des Nématodes, des Cicadelles et des Pucerons propagent certaines maladies.

soucis oeillets d'inde
Les aromatiques ont toutes un effet bénéfique sur les autres plantes.
myosotis / framboisiers : à associer contre les vers de framboisier.
La menthe « Buddleia » attire les abeilles et a menthe buddleia est une menthe dont les épis floraux ressemblent aux fleurs de l'arbre à papillon (le buddleia). C'est une menthe aux feuilles allongées, glauques, très intéressante car elle attire de nombreux insectes.
Framboisier : ronce. Ne pas planter avec les pommes de terre.

https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-jardinage/choisir-ses-plantes-melliferes#fleur

https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-jardinage/choisir-ses-plantes-melliferes#aromatique

Le Framboisier (Rubus idaeus) est une ronce originaire d'Amérique du Nord, d'Europe du Nord et d'Asie.
* La souche émet chaque année de nouvelles tiges  (cannes) d'environ 1,50m, recouvertes de petits aiguillons. 
* Exposition soleil à mi ombre.
* Sol léger, plutôt acide (pH 5,5 à 6,5), frais à humide sans eau stagnante, riche.
* Floraison en panicules de fleurs verdâtres en bout de canne. Très mellifères elles attirent les insectes pollinisateurs. La pollinisation croisée est recommandée pour une meilleure production de fruits.
* Production de fruits en général rouges . Il existe quelques variétés jaunes. Le cycle de production est sur deux ans. Certaines variétés sont remontantes, d'autres non remontantes.

Lire notre article "Le palissage, la plantation, la taille, l'entretien, les maladies du framboisier".

MALADIES et RAVAGEURS des FRAMBOISIERS (en cours)

La Reine VICTORIA disait "une pomme chaque jour éloigne le médecin". Les framboisiers ont aussi leurs pommes: La PREVENTION, l'ENTRETIEN et la SURVEILLANCE.

LA PREVENTION

plutôt les préventions qui passent par:
* Le respect des conditions culturales de base:
     - Exposition soleil à mi ombre. En zone très chaude privilégier l'ombre légère.
     - Eviter une exposition nord.

     Sol léger, plutôt acide (pH 5,5 à 6,5), frais sans eau stagnante (à moins de planter sur butte), riche.  
     - Eviter une plantation trop dense entre les pieds et les rangs ou trop de cannes par plant.
     - A associer avec des plantes compagnes au verger ou au potager: l’achillée millefeuille, l’ail, les conifères, le prunier, la rue, la tanaisie, le myosotis, l'oeillet d'inde, le souci...

* L'entretien et  la surveillance:
     - Suppression chaque saison des cannes mortes.
     - Ne pas labourer ou travailler le sol en profondeur à cause des racines superficielles qui cassées ou blessées sont des portes ouvertes aux champignons.
    - Rangs maintenus désherbés.
    - Riche mais sans excès d'azote, le mieux étant soit de fractionner les apports d'un engrais "petits fruits", soit d'effectuer des apports de compost bien mûr ou d'engrais organiques. 
    - Dès la fin de la cueillette, enlever les cannes fructifères et les cannes chétives si les tiges présentent des signes de maladies ou dinfestations d'insectes.  
    - Au printemps, élaguer et brûler les cannes ou sections de cannes montrant des renflements, des cicatrices, des fendillements...
    - Pendant la saison de croissance, garder les rangs étroits en taillant de façon répétée à 3 yeux les petites tiges latérales fructifères qui débordent dans l'entre-rang.
     - Inspecter régulièrement à la recherche des premiers signes de maladie ou de la présence de ravageurs.
      -  Eventuellement, en cas de d'infestations d'insectes ou de maladies chaque année pratiquer des tratements préventifs à base de pyrèthre, de roténone, de bouillie bordelaise...    

LES ACTIONS CURATIVES

Mais parfois la pomme journalière ne suffit pas et il faut faire appel au médecin.
Pas de panique! Les maladies et les ravageurs ne sont pas le lot quotidien des framboisiers mais il faut en parler au cas ou.

Il est nécessaire, dans un premier temps de déterminer la ou les causes du problème puis d'y apporter la meilleure solution possible.
Par ordre alphabétique sans préjuger de l'importance de la maladie ou du ravageur.

MURES 100Le MURIER (Rubus fructicosus) est une  ronce originaire du Caucase.
A ne pas confondre avec le murier arbre (Morus).
* La souche émet chaque année de nouvelles cannes (tiges), longues jusqu'à 5/6m, plus ou moins recouvertes d'épines. Il existe des variétés sans épines.
* Floraison de fleurs blanc rosé. Très mellifères elles attirent les insectes pollinisateurs. La pollinisation croisée est recommandée pour une meilleure production de fruits.
* Production de juin à septembre (selon les variétés) sur les tiges de 2 ans de fruits ronds, rouges ou noirs brillants.