ARILBRED NOUVEAUTE 2017 EYE TO EYE avec sa tache caracteristique

 

UN PEU DE BOTANIQUE...

L'IRIS ARILBRED est un iris barbu fruit d'hybridations entre certains IRIS ARILS: Les Iris ONCOCYCLUS, les Iris REGELIA et leurs hybridations inter ARILS, les ARILS ONCOGELIAS et les ARILS REGELIOCYCLUS.

Les Iris ARILS sont des iris barbus prospérant dans des zones semi-désertiques à désertiques du Moyen-Orient et d'Asie centrale. Ils sont parfois surnommés" Iris du désert". Ce qui les rend suspicieux quant à la T° et l'eau de nos régions.

 ARILLE de graine d Aril  Le nom d'ARIL provient de l'ARILLE partie blanchâtre à la base de leurs graines.


ET D'HISTOIRE.

A la fin du 19e siècle, des amateurs d'iris avertis cultivaient déjà des iris ARILS, pour leur beauté et leur grâce, malgré les difficultés liées au climat tempéré et humide de l'Europe.

Dès 1885, des hybrideurs pionniers tentèrent des hybridations avec des iris de jardin (barbus) d'Europe pour, en 1896, aboutir au premier ARILBRED (dont on ne connait pas les parents).
Ils ont été rapidement suivis d'autres tentatives d'hybrideurs tels que Foster, Denis et la "Van Tubergen company". 
N'ayant aucune connaissance scientifique des chromosomes les hybridations se faisaient par tâtonnements et les progrès étaient lents, au fur et à mesure des développements des connaissances de la génétique et en particulier des iris de jardin tétraploïdes. 

CLASSIFICATION (S) DES ARILBREDS

Contrairement à la classification des iris de jardin, celle des Arilbred est relativement complexe pour les simples amateurs, en faisant intervenir des 1/4, 1/3, 1/2, 3/4 ... de parties d'Oncocyclus, de Regelia, sans compter les hybridations inter Arils, dans les gènes des Arilbreds.
"La petite BOUTIQUE VERTE" utilise la version officielle" simplifiée" de "THE ARIL SOCIETY INTERNATIONAL". 
 

CLASSIFICATION DES ARILBREDS

Les abréviations OGB, OB, RB correspondent aux hybrides ONCOGELIABRED, ONCOBRED et REGELIABRED. Les signes + ou - indiquent si la partie Aril de l'hybride est plus ou moins égale à la moitié.
Ceci à une importance, entre-autres, pour l'attribution d'une récompense dans les concours officiels: Les Arilbreds concourent pour la Médaille William Mohr s'ils ont moins de la moitié de gènes d'Aril ou pour la Médaille Blanc G. Clarence s'ils ont la moitié ou plus de gènes d'Aril.
La plupart des Arilbreds sont grands. Cependant, ceux issus d'un croisement Aril/Iris de jardin intermédiaires ou nains sont plus petits. On les désigne parfois comme "Arilbreds médians" ou "Arilbreds intermédiaires" (désignation non officielle, juste de jardiniers) ce qui en deux mots les situent . Leur floraison correspond à celle des iris intermédiaires. Les Arilbred OGB forment le groupe le plus important, quelque-soit leur taille.

 

LA CULTURE DES ARILBREDS


Grâce aux apports génétiques des iris de jardin, les Arilbreds sont maintenant parfaitement adaptés aux climats européens. On peut même dire que "où poussent les iris de jardin les Arilbreds poussent". 
Les conditions culturales et climatiques des Arilbreds sont identiques à celles des iris de jardin. Il faut simplement veiller à ce que le sol soit drainant et pas trop humide en été pendant la dormance estivale.
La culture en pot et en jardinière, sur des talus ou en rocaille leur conviennent parfaitement.
En sol acide le pH doit être remonté avec du gypse, de la chaux...
La division des touffes peut s'avérer, du fait de la rapidité de leur croissance, plus fréquente que pour les iris de jardin.

EN RESUME:

  • Où "poussent les Iris de jardins les Iris Aribreds poussent"
  • Sol drainant 
  • Sécheresse l'été (ne pas arroser)
  • En été l'Arilbred entre plus ou moins en dormance, comme certaines hémérocalles. Le feuillage repousse dès l'automne.

 Notre site est résponsive. Suivez nous sur vos mobiles